Ingrid 1977-78

06 septembre 2019

Sa dernière chance !

  ll y avait une chance sur un milliard pour que tu te manifestes, Il l'a tentée, il a échouée ! Il sait maintenant que quoi qu‘il fasse, tu ne donneras aucun signe de vie ! Évidemment c'est normal... Que pouvait-il espérer ? Un miracle, un retournement de situation, des remords… Pourtant, il devait absolument tenter cette ultime occasion. Il lui fallait coûte que coûte essayer de te persuader de le lire, de s'expliquer, et peut-être se faire pardonner (le croiras-tu, s’il te dit que c'était... [Lire la suite]
Posté par Bruggenoshe à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2019

Histoire vraie !

  Début Septembre : Il fait chaud, cet après-midi là dans notre classe de première D. Je suis assis à côté de mon meilleur ami, Benoit. Mme de Santos commence son cours de français, mais je ne l'écoute pas. Est-ce la digestion, la chaleur, l’ennui, mais je ne suis pas concentré. Je la regarde et je me dis qu'elle est mignonne Mme de Santos, « je me la ferais bien », (même si à ce jour, je me suis jamais fait personne... mais c'est pas grave, ça n'empêche pas de rêver...). Elle m'aime bien et moi aussi, et puis dans son genre,... [Lire la suite]
Posté par Bruggenoshe à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2019

journal à suivre ( chapitre 3)

Chapitre 1 et 2 (8/02/2019) et chapitre 3 (20/06/2019)  Chapitre 1 : Pourquoi, parbleu, faut-il que je m’interroge encore et toujours sur la raison de mon éternel intérêt pour votre personne, vous ma bonne amie qui n’avez strictement rien fait pour m'y inciter ? Quelle est donc cette force divine ou diabolique qui à la fois me pousse à espérer et vous repousse à m'aimer ? Pourquoi ai-je toujours l'envie de vous chérir et la peine de vous avoir perdue ? Pourquoi votre rencontre a t'elle ainsi complètement transformé mon... [Lire la suite]
Posté par Bruggenoshe à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2018

Ma chanson

  Hier soir j'écoutais ma chanson. Celle qui me donne des frissons, Celle des souvenirs de l'époque, Et de l'amour que ça m’évoquent. Je repense alors à ces paroles Gentiment traduites à Cévenol, Par la jeune fille de mon coeur, Lui donnant toute sa splendeur. Pourquoi les phrases de ce Paul, Sur mon existence me collent, Rendant ce refrain si charmant, Et son personnage si obsédant ? J'aime fortement cette mélodie, Qui correspond à ma maladie, Qui s’identifie à mon histoire, Incroyablement prémonitoire... ... [Lire la suite]
Posté par Bruggenoshe à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]